Stabilité émotionnelle

Comment gérer la charge émotionnelle ?

Publié le 25 janvier 2022
Biogaran

Qu’appelle-t-on charge émotionnelle ?

 

Également appelée charge affective, la charge émotionnelle désigne la propension à se soucier des autres, de leur bien-être et de leur témoigner des signes d’attention.

Théorisée dans les années 80 par la sociologue Arlie Russell Hochschild [1], la charge mentale implique cette mauvaise habitude qui consiste à se soucier davantage des autres que de soi.

Ce trop-plein d’émotions peut arriver après une succession de contrariétés, épreuves ou de pression, mais également après un bonheur excessif, une excitation inhabituelle, ou encore, un choc émotionnel. La charge émotionnelle peut vite déborder, et, à la manière de l’excès de stress au travail se transformer en signes anxieux, dérèglement de l’alimentation, du sommeil,  ou impression de ne plus pouvoir faire face aux choses de la vie. D’où l’intérêt de savoir écouter ses émotions et son corps, prendre conscience de cette surcharge, en repérer les signes précurseurs et faire un travail émotionnel pour reprendre la maîtrise de soi et retrouver l’équilibre.

La crise sanitaire et les confinements ont engendré une charge émotionnelle accrue et bouleversé l’organisation du travail, le rapport aux autres et les échanges au sein de la famille.  

 

La charge émotionnelle dans le couple

 

Penser à l’autre quand on est en couple est un phénomène habituel. Mais s’oublier pour ménager son partenaire, satisfaire ses désirs et son bien-être peut vite mener à la charge émotionnelle. Une approche psychologique qui épuise physiquement et mentalement, conduisant, souvent la femme, à multiplier les attentions et les gestes pour plaire à l’autre. Car servir sans recevoir autant d’attention en retour peut générer frustration, colère ou tristesse, sans même que l’on en soit conscient. Cette habitude intériorisée ne doit pas devenir un schéma de fonctionnement du couple, mais encore faut-il le déceler et vouloir changer les choses.

 

charge emotionnelle couple

 

La charge mentale

 

La charge émotionnelle peut également se confondre avec la charge mentale, davantage portée par les femmes selon Nicole Brais (chercheuse à l’Université de Laval de Québec)  Ce concept est lié à la nécessité de devoir se concentrer en permanence et dans de nombreux domaines pour ne rien oublier : poids de la famille, tâches ménagères, vie professionnelle…autant de fardeaux qui épuisent. Les mères de famille font alors l’impasse sur leurs propres besoins et en pâtissent. Elles se heurtent même souvent à un sentiment de culpabilité.

Le saviez-vous ?

On parle d’une personne hyperémotive ou hypersensible lorsque l’amplification des émotions s’ajoute à des dysfonctionnements d’attachement, de régulation émotionnelle ou encore, de schémas de mentalisation.

Comment gérer sa charge émotionnelle en situation ?

 

Pratiquer le « ici et maintenant » est un bon exercice. Si l’on ne s’est pas écouté, ni mis sur pause, une charge émotionnelle trop forte peut faire « disjoncter » l’organisme ou le mode de pensées à la manière d’une surchauffe. Prendre quelques minutes pour se recentrer sur soi, couper téléphone, ordinateur et réseaux sociaux et respirer profondément permet de savourer l’instant présent en évacuant tout le reste.

Pour évacuer le trop plein d’émotions et retrouver un équilibre, il est également important de s’ouvrir aux autres et de laisser exprimer naturellement ses paroles ou émotions pour éviter l’implosion. Sans attaque frontale ou invectives, il peut être important de verbaliser à une personne de confiance ou un proche ce qui vous a blessé ou contrarié.

Par ailleurs, n’oubliez pas que l’hygiène de vie aide aussi à faire face à la charge émotionnelle. La pratique régulière d’une activité physique et sportive, un sommeil récupérateur et une alimentation équilibrée, riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments et acides gras essentiels sont trois piliers d’une bonne gestion émotionnelle.

 

 

 

Comment gérer celle des autres ?

 

charge emotionnelle autres

Les réactions d’un collègue de travail ou d’un proche peuvent également prendre le dessus sur vos émotions et créer un climat d’insécurité affective et d’absence de sérénité.

Il peut être utile d’agir pour éviter qu’un cercle vicieux ne s’installe. Les émotions qui submergent ne doivent pas avoir autant de place dans le milieu professionnel par exemple.

On peut pour cela aider la personne à empêcher la progression du trop-plein de sentiments lorsqu’une situation commence à devenir hors de contrôle. Il s’agit aussi de reconnaître certains signaux  (tremblements, rougissements…) et de proposer un mécanisme d’apaisement, ou servir d’intermédiaire.

 

Comment fait un psy pour évacuer la charge émotionnelle ?

 

Apprendre à libérer sa charge émotionnelle, penser à soi et modifier son schéma de pensée et de comportement ne s’improvise pas. Revenir à l’équilibre en restaurant des relations saines et équilibrées avec soi et les autres demande un certain travail, que parfois, seul le psychothérapeute peut aider à accomplir.

 

Le professionnel peut préalablement débâtir les fausses croyances. Un travail sur soi peut être nécessaire pour une prise de conscience individuelle. Il faut avoir l’envie de changer pour se libérer de ses contraintes.

La psychologie de la charge émotionnelle donne également des clés pour apprendre à mieux communiquer. Une fois les problèmes identifiés, il ne faut pas hésiter à poser des limites et à savoir dire « non ». La communication non violente aide à mieux s’exprimer sans se sentir coupable.

 

Penser à soi et prendre soin de soi sont également de précieux alliés.

La  méthode peut être interpersonnelle en aidant à mentaliser ses émotions et celles d’autrui. Elle peut également être cognitivo-comportementale, un outil efficace pour mettre le vécu à distance et remplacer les émotions débordantes par un autre schéma de pensée et/ ou comportement.   

 

Sources : 

[1] Arlie R. Hochschild,The Second Shift: Working Families and the Revolution at Home (avec Anne Machung), Penguin Books, 1989.

L’astuce en plus 

A lire ou découvrir : la BD d’Emma, spécialiste de la charge émotionnelle  et de la charge mentale, auteure de « La charge émotionnelle et autres trucs invisibles », publiée en 2018.

Noeréka Stabilité émotionnelle
Les derniers conseils bien-être

Nos conseils bien-être

Garder la forme, le moral et être au top ? Un vrai défi de chaque instant ! Pour rester performant, ne pas vous laisser submerger par le stress et gagner en sérénité, retrouvez tous nos conseils bien-être. Un accompagnement sur-mesure pour chouchouter corps et esprit.