Bien-être

Micronutrition : le bien-être par l’alimentation

Publié le 22 novembre 2021
Biogaran

Partager cet article
Visuel2_article-micronutrition

Qu’est-ce que la micronutrition ?

 

Micronutrition_definition

Le concept de micronutrition a vu le jour en 1992 par plusieurs médecins. Cette discipline avec une approche scientifique est à la croisée de la biologie nutritionnelle et fonctionnelle et de la médecine préventive individualisée. Elle n’est pas encore reconnue par les instances de santé comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mais enseignée dans le cadre d’un Diplôme universitaire. 

 

Elle analyse nos éventuels déséquilibres alimentaires et carences en micronutriments. Elle part du principe qu’une alimentation sur-mesure, individualisée et adaptée est capable de prévenir les déficits nutritionnels qui nuisent au bon fonctionnement de notre organisme. Chacun d’entre nous n’a en effet pas les mêmes besoins alimentaires, ni un métabolisme identique. Nous ne consommons pas les mêmes aliments à la même période et avons des goûts et préférences distincts.

 

La micronutrition part donc d’une réponse adaptée en nutriments, selon les besoins physiologiques de chacun aux différents âges de la vie.  A travers les nutriments on y retrouvera les vitamines, les oligoéléments, les minéraux, les acides aminés et antioxydants que l’on retrouve dans l’alimentation ou les compléments alimentaires.

 

 

 

Quels sont les bienfaits de la micronutrition ?


La micronutrition peut déceler dans notre alimentation des carences susceptibles de conduire à certains petits maux de santé tels que des troubles de l’humeur, une fatigue chronique, des maux de tête réguliers, du stress, des troubles gastro-intestinaux, des insomnies ou une peau sèche.

 

Visuel_micronutrition_bienfaits

 

Elle se propose de les résoudre via des ajustements alimentaires et l’apport de compléments alimentaires en corrigeant les déséquilibres en nutriments. Ces derniers sont indispensables pour mieux assimiler les lipides, protéines et glucides. D’autant que certains micronutriments, comme le magnésium, agissent directement sur l’équilibre émotionnel ainsi que sur le stress. 

 

A qui peut convenir la micronutrition ?

 

Cette branche est particulièrement recommandée aux personnes qui souffrent de :

 

  • Troubles fonctionnels digestifs ;
  • D’allergies et d’intolérances alimentaires ;
  • Troubles de l’humeur et du sommeil, en particulier liés au stress ;
  • Dérèglement du comportement alimentaire ;
  • Syndrome de fatigue passagère ;
  • Prévention et accompagnement du surpoids ;
  • Dans le cadre d’un accompagnement au sevrage tabagique ;
  • Lutte contre les effets du vieillissement et déclin cognitif ;
  • Dans l’accompagnement d’un régime sportif.

 

La micronutrition est également adaptée à chaque âge de la vie, marquée par des besoins accrus, que ce soit durant l’enfance, puis l’adolescence, chez la femme enceinte, allaitante, ou ménopausée, les hommes et les seniors qui souhaitent prévenir les effets du vieillissement.

 

Comment la micronutrition s’applique-t-elle en pratique ?

 

Visuel_micronutrition_pratique

Le praticien en micronutrition part des besoins de chacun et s’adapte au style alimentaire, aux habitudes de vie, antécédents familiaux et à la relation personnelle que chaque personne a avec les aliments pour adapter son conseil et ses recommandations. Il prend également en compte plusieurs critères dont l’âge, l’état de santé, les éventuels troubles fonctionnels et/ou troubles du comportement alimentaire. La micronutrition s’appuie notamment sur 3 piliers que sont :

 

  • L’état psycho-émotionnel;
  • L’état énergétique;
  • L’état nutritionnel.

Pour commencer, il s’appuie sur un diagnostic nutritionnel évaluant les capacités digestives (perméabilité de la flore intestinale, éventuelles intolérances, inflammations…), ainsi que l’hygiène de vie (activité physique, consommation d’alcool, tabagisme…). Des outils tels qu’un questionnaire alimentaire l’aide dans cette analyse. Une prise de sang permettant d’évaluer des marqueurs biologiques est également parfois nécessaire. Des dosages sont en effet importants pour préciser les déficits, évaluer le stress oxydatif et les besoins en omégas 3 et omégas 6, des acides gras essentiels indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.  

 

Les recommandations et ajustements alimentaires

 

En fonction des déficits ou carences, le praticien en micronutrition corrige les perturbations constatées. Il s’inspire généralement du régime alimentaire crétois ou méditerranéen, considéré comme apportant de nombreux bienfaits pour la santé. Il consiste notamment à insister sur les fruits et légumes frais et de saison tout en misant sur les huiles végétales riches en omégas 3 et omégas 6. D’autres principes visent à éviter les calories vides, en traquant notamment le sucre et le sel ajouté dans les aliments industriels. Il est recommandé, dans la micronutrition, de favoriser les produits céréaliers complets (pains et farines complètes).

 

 

Autre principe fondamental dans la micronutrition : l’équilibre acido-basique dans les associations alimentaires doivent être respectées.

D’une façon globale, les aliments consommés doivent être riches en vitamines, oligo-éléments, antioxydants, ferments lactiques, fibres et acides gras poly-insaturés.

Des compléments alimentaires peuvent être recommandés pour combler un besoin nutritionnel et s’adapter au besoin de chaque personne. On retrouve notamment :

  • Des antioxydants,
  • Des probiotiques et des prébiotiques,
  • Des acides gras polyinsaturés,
  • Des peptides.

 

La micronutrition fait ainsi sienne de cette célèbre maxime du médecin grec Hippocrate : « Que l’alimentation soit ta première médecine » !      

 

 

Le saviez-vous ?
Le fondateur de la micronutrition est le Dr Christian Leclerc. Son idée de départ était d’apporter sa contribution à une médecine de la santé complémentaire à la médecine de la maladie.

 

 

L’astuce en plus 

La restructuration cellulaire est une étape clé de la micronutrition. Elle consiste à aider la cellule à mieux fonctionner en détoxifiant l’organisme via une complémentation alimentaire réparatrice, contenant notamment des omégas 3. Mais attention à l’auto-complémentation ! Il est essentiel de consulter un professionnel et d’effectuer un dosage sanguin au préalable.

 

Sources :

1 : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0035378710002195

Partager cet article
Noeréka Stabilité émotionnelle
Noeréka
Pour retrouver équilibre et bien-être

Un cocktail d’ingrédients clés de l’équilibre et de la sérénité mentale
La stabilité émotionnelle repose sur 4 piliers : l’optimisme, la sérénité, l’énergie et la concentration. Fort de son expertise inégalée sur la thématique stress et bien-être, le laboratoire Biogaran a développé un complément alimentaire Nouvelle génération : Noeréka Stabilité émotionnelle.
En plus de son complexe Saphénol® breveté, le produit allie tous les composants essentiels à la stabilité de l’humeur, clé du bien-être physique et mental. Le safran aide à diminuer la tension et à maintenir une bonne humeur. Il est utilisé en phytothérapie pour ses vertus apaisantes et pour le bien-être mental. La mélisse lui est associée pour son efficacité pour la détente. Plante qui aide à maintenir des fonctions cognitives telles que la mémoire, elle favorise le sommeil et contribue à une relaxation optimale. Enfin, la vitamine B6 contribue au maintien de l’équilibre psychique.

Les derniers conseils bien-être

Nos conseils bien-être

Garder la forme, le moral et être au top ? Un vrai défi de chaque instant ! Pour rester performant, ne pas vous laisser submerger par le stress et gagner en sérénité, retrouvez tous nos conseils bien-être. Un accompagnement sur-mesure pour chouchouter corps et esprit.

Pour votre santé pratiquez une activité physique régulière https://www.mangerbouger.fr/ Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour https://www.mangerbouger.fr/ Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas https://www.mangerbouger.fr/ Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé https://www.mangerbouger.fr/