Performances intellectuelles

Comment faire pour bien se concentrer ?

Publié le 15 novembre 2021
Biogaran

Comment se concentrer ? Savoir se concentrer pour une meilleure performance intellectuelle  

Comment se concentrer ? A l’ère du téléphone portable et des multiples outils numériques, principales sources de distraction, rester concentré est un véritable défi à savoir relever.  

Une bonne concentration permet de piloter son attention où l’on veut qu’elle soit pour être davantage performant dans une tâche, un projet, un cours ou pour mieux réviser un examen…Elle permet de ne pas se laisser déranger pendant son travail (ou en télétravail) pour être réceptif et attentif en laissant les informations atteindre directement le cerveau. Être concentré assure un meilleur apprentissage et une bonne mémorisation de nouvelles connaissances ou informations.  

 Pour y arriver, il est essentiel d’apprendre à ne pas être multitâches. Passer rapidement et sans arrêt d’une activité à l’autre fait perdre du temps et de la capacité de concentration. Si vous avez un projet sur lequel vous devez vous concentrer, centrez-vous uniquement sur lui. Une bonne façon d’y parvenir est de s’isoler dans une pièce ou un endroit calme, surtout en télétravail ; de mettre son téléphone portable sur le mode avion pour ne pas être dérangé, ainsi que le son de son ordinateur, avec notifications mails en silencieux.  

Si vous vous sentez débordé, il peut être judicieux de découper votre journée afin d’être mieux organisé et davantage concentré sur certaines plages horaires. Vous pouvez ainsi décider de découper votre travail en séquences de 20 minutes, puis de faire des courtes pauses de 5 minutes. 

Une autre astuce consiste à pratiquer une activité physique modérée à intense durant 5 à 10 minutes avant de vous concentrer sur la tâche à accomplir. L’effort sportif est associé à la production d’hormones, les catécholamines, qui permettent de réguler la mémoire et pouvant expliquer l’amélioration de la capacité d’attention.  

A l’inverse, l’ennui à petite dose, chez l’adulte comme chez l’enfant, peut être bénéfique, pour éviter d’être multitâches et permettre à l’organisme et au cerveau de se reposer un peu.   

    

Quels sont les freins à la concentration ?

Visuel déficit de la concentration à cause des écrans

Plusieurs facteurs physiques ou physiologiques et environnementaux peuvent être à l’origine d’un manque de concentration. C’est le cas d’un mauvais sommeil, d’une alimentation déséquilibrée, d’un manque d’activité physique et de sorties au grand air notamment.  

La concentration peut également être « polluée » par diverses sources, distractions ou nuisances extérieures : des bruits ou un environnement sonore, des problèmes qui nous envahissent et qui perturbent la pensée… 

La multiplication des objets connectés et l’usage des écrans impacte aujourd’hui directement la concentration des enfants, des adolescents et des adultes. Consulter fréquemment son téléphone portable, ses mails et les réseaux sociaux nous empêche de nous focaliser sur une tâche bien précise durant un laps de temps déterminé.    

Le déficit de concentration peut également être lié à un manque de motivation dans ce que l’on fait ou ce que l’on apprend.  

L’astuce en plus

Préparer chaque matin une « to do list » est une bonne façon de rester concentré dans la journée. Rédiger les tâches à effectuer permet de s’y préparer mentalement et d’aider à se concentrer dessus. N’oubliez pas de les barrer une fois celles-ci achevées.

Des techniques pour une bonne concentration chez les enfants

Le Trouble de Déficit de l’Attention – avec ou sans hyperactivité (TDAH) associe chez l’enfant inattentionimpulsivité et hyperactivité. Il concernerait 4% des enfants d’âge scolaire et 3% des adultes selon l’association TDAH Francei.

Jusque l’âge de 5 ans, la capacité de concentration d’un enfant est limitée, allant de quelques secondes à 2 ou 3 minutes. Mieux vaut varier les jeux et activités en fonction de sa fatigue. 

Chaque enfant possède son propre « réservoir émotionnel » qui se vide plus ou moins vite selon sa personnalité, ses capacités de réflexion ou son niveau de compréhension. Mais cela n’a rien à voir avec sa capacité à réussir, ses résultats scolaires ou l’intelligence.   

Il existe différentes méthodes pour travailler sa concentration, comme l’on travaille un muscle. Vous pouvez aider votre enfant à développer sa concentration de plusieurs manières :   

  • Favoriser un environnement calme et ordonné : un bureau rangé dans une pièce de vie calme (sans écrans ni distractions) favorise la concentration nécessaire aux apprentissages et à la mémorisation. Pour faire ses devoirs, avoir un espace de travail dédié est primordial.Visuel concentration chez l'enfant 
  • Encouragez-le à pratiquer des activités qu’il aime faire : le manque d’intérêt augmente son envie de bouger et de se détourner d’une tâche. Vous pouvez aussi utiliser ses intérêts pour l’amener à se concentrer sur une activité ou matière scolaire qui lui plaît moins.
  • Utilisez le jeu : plusieurs activités ludiques peuvent être proposées, selon l’âge de votre enfant, pour l’aider à se concentrer. Devinettes sonores, associations d’idées, jeu des erreurs ou jeu du silence…sont autant de pistes à explorer avec lui pour lui apprendre à rester calme et à fixer son attention plusieurs minutes.
  • Donnez une seule consigne à la fois : votre enfant peut ainsi davantage se concentrer sur une seule tâche et apprendre à faire une chose l’une après l’autre sans se disperser.
     
  • Initiez-le à la méditation : cette technique parfois mise en œuvre dans les établissements scolaires permet de travailler sur le lâcher prise des pensées parasites et sur la respiration en focalisant son esprit sur une idée unique 1. Ses effets sur le cerveau ont été démontrés scientifiquement.
     
  • La respiration abdominale aide à reposer l’esprit et à relâcher les tensions musculaires. Elle est efficace pour retrouver un état d’esprit propice à l’apprentissage et à la concentration.  

 

 

   1https://enfance-et-attention.org/wp-content/uploads/2019/06/SMP-GM.pdf 

Le saviez-vous ?

Il existe une vraie différence entre la faculté de concentration et celle d’attention. La première demande un effort pour exercer une tâche précise, tandis que la seconde peut être involontaire.

Noeréka Performance Intellectuelle packaging
Les derniers conseils bien-être

Nos conseils bien-être

Garder la forme, le moral et être au top ? Un vrai défi de chaque instant ! Pour rester performant, ne pas vous laisser submerger par le stress et gagner en sérénité, retrouvez tous nos conseils bien-être. Un accompagnement sur-mesure pour chouchouter corps et esprit.